Les acteurs

La mise en service de Fébus en 2019 est un projet d’envergure pour l’ensemble des habitants de l’agglomération paloise. Pour mener à bien ce projet, plusieurs acteurs publics se sont rassemblés : la ville de Pau, la Communauté d’Agglomération, et le Syndicat mixte des transports urbains Pau Porte des Pyrénées (SMTU PPP). D’autres acteurs sont intervenus pour financer le projet, d’autres encore pour sa réalisation. La coordination entre ces porteurs de projet est une condition sine qua non de la réussite de Fébus.

Les porteurs du projet

Communauté d’Agglomération de Pau Béarn Pyrénées
Communauté d’Agglomération de Pau Béarn Pyrénées

La communauté d’Agglomération de Pau Béarn Pyrénées réunit 31 communes et 161 000 habitants. C’est l’une des principales agglomérations de la région Nouvelle-Aquitaine.

Elle joue un rôle central dans le projet puisqu’elle en est à l’initiative ; les divers aménagements qui l’accompagnent couvrent d’ailleurs l’ensemble de son territoire.

SMTU
SMTU

Le Syndicat mixte des transports urbains Pau Porte des Pyrénées (SMTU PPP) a été créé le 2 avril 2017. Il a pour fonction d’organiser la mobilité sur un territoire de 37 communes (les 31 communes de la Communauté d’Agglomération ainsi que les communes de Montardon, Morlaàs, Navailles- Angos, Sauvagnon, Serres-Morlaàs et Serres-Castet).

Grâce à son partenariat européen avec deux projets initiés par le FCH-JU (3Emotion
et JIVE2), le SMTU a pu bénéficier d’importantes subventions pour le projet. Une autre partie du financement provient de la taxe versement transport perçue par le SMTU.

Idélis
Idélis

Le réseau IDÉLIS est le réseau de transports en commun de l’Agglomération. Il se décline en plusieurs lignes qui répondent à tous types de besoins en déplacement: Temporis, Proxilis, Corollis, Flexilis, Coxitis, Libertis et Scolaris. Fébus vient compléter cette offre et est le fer de lance de la mobilité dans l’agglomération paloise.

Les entreprises

Groupement SERI / MDO
Groupement SERI / MDO
Groupement ID Verde / Guilhem
Groupement ID Verde / Guilhem
INEO UTS
INEO UTS
PARKEON
PARKEON
Groupement AXIMUM / CEGELEC
Groupement AXIMUM / CEGELEC
CEGELEC
CEGELEC
Groupement SOGEBA / COLAS
Groupement SOGEBA / COLAS
Groupement EIFFAGE / EUROVIA
Groupement EIFFAGE / EUROVIA
Groupement ARTELIA / SIGNES
Groupement ARTELIA / SIGNES

Les industriels

Van Hool
Van Hool

Van Hool est un constructeur de bus, de cars de tourisme et de véhicules industriels. Renommé pour la conception et la construction de produits de haute technologie, il a commercialisé une cinquantaine de véhicules roulant à l’hydrogène, et introduit un peu plus de 200 véhicules BHNS (bus à haut niveau de service).

C’est lui qui fournit les huit bus électriques à hydrogène de Fébus. Il en assure la maintenance et dispense une formation aux agents chargés de leur conduite.

Engie
Engie

Engie, via sa filiale GNVert, commercialise du gaz naturel pour véhicule (GNV) depuis 1998 et le distribue principalement aux entreprises et aux collectivités.

Pour Fébus, Engie est en charge de l’exploitation de la station de production pour les quinze années à venir.

ITM Power
ITM Power

ITM Power conçoit, fabrique et commercialise des systèmes de production d’hydrogène par électrolyse.

Dans le projet, ITM Power soutient Engie et Van Hool dans la conception de l’électrolyseur et de l’équipement de ravitaillement hydrogène. Il construit l’unité de production et de distribution de l’hydrogène.

Les financeurs

FCH JU
FCH JU

Le FCH-JU (Fuel Cells and Hydrogen Joint Undertaking) est un partenariat public-privé en lien avec l’Union Européenne qui vise à développer l’usage des piles à hydrogène en Europe. Le SMTU PPP, en tant que partenaire du FCH-JU, a obtenu un financement de 4,35 millions d’euros pour le déploiement des bus à hydrogène et de la station de production. Cela représente un peu plus de la moitié des financements obtenus liés au choix de la technologie hydrogène.

Feder
Feder

Le Fond européen de développement économique régional (FEDER) vise à renforcer la cohésion économique et sociale des régions au sein de l’Union Européenne. Partenaire du projet, il a financé celui-ci à hauteur de 1,45 million d’euros.

Région Nouvelle-Aquitaine
Région Nouvelle-Aquitaine

La région Nouvelle-Aquitaine est un acteur important du financement du projet Fébus : elle a été l’interlocutrice de l’Union Européenne pour obtenir les fonds du FEDER.